La biodiversité Colombienne

C’est d’ailleurs, le seul pays d’Amérique Latine qui peut se vanter de bénéficier d’une côte Caraïbes et d’une côte Pacifique.

La Colombie appartient au club très fermé des 17 pays « méga divers » qui sont considérés comme les plus riches de la planète en matière de diversité biologique.

La Colombie gravit la seconde marche de ce fameux podium juste après le Brésil, avec plus de 9 000 espèces endémiques. Le pays occupe le premier rang dans le monde en nombre d’espèces d’ orchidées et des oiseaux. De quoi ravir les passionnés !

Médaille d’argent pour les plantes, les amphibiens, les papillons et les poissons d’eau douce, on pourrait s’oser à parler de Jardin d’Eden !

La Colombie est également reconnue pour ses espèces de palmiers, de reptiles et pour sa biodiversité des mammifères .

Afin de protéger cette richesse naturelle, la Colombie a sanctuarisé 59 parcs nationaux, réserves de faune et de flore uniques au monde.

Bien qu’il soit impensable de tous les visiter et que certains ne sont pas accessibles au public vous trouverez toutes les informations nécessaires en suivant ce lien : http://www.parquesnacionales.gov.co/portal/

Nous vous délivrons, ici, nos précieux conseils pour notre TOP 20 DES PARCS A VISITER

1) REGION ANDINE

Parc national naturel de Chingaza – proche de Bogotá

Le Parc Naturel National Chingaza est le parc le plus proche de Bogota. A peine deux heures de route de la capitale vous suffiront à rejoindre cet exemple de la préservation des espèces vulnérables (le condor des Andes, l’ours à lunette, tapir, le puma, le jaguar, cerfs, entre autres…). On peut également y trouver des frailejones, des mousses et arnicas, plantes qui sont importantes pour conserver l’humidité, il faudra donc prévoir des chaussures imperméables et des vêtements chauds. Le parc abrite le barrage de Chuza et constitue la réserve d’eau de Bogota. C’est un espace idéal pour être en contact avec la nature et apprendre sur les écosystèmes et la biodiversité de la région. Vous profitez au mieux du parc, vous pouvez séjourner sur place.

Parc national naturel de Sumapaz  – proche de Bogotá

Le Parc Sumapaz dont une partie est à l’intérieur même de la ville de Bogotá, est une plaine vallonnée accompagnée de petits lacs et d’une grande végétation. Vous découvrirez le plus grand páramo du monde. Cette terre, longtemps, témoin du conflit en Colombie a été longtemps classé zone rouge, aujourd’hui, c’est un endroit sécurisé. Néanmoins, la communauté reste partagée sur l’ouverture du parc au tourisme. Pensez à vérifier son ouverture avant de vous y rendre.

Parc national de la Sierra Nevada del Cocuy

Le parc National de la Sierra Nevada del Cocuy l’une des chaines de montagne parmi les plus belles et les plus impressionnantes d’Amérique du Sud. Il est cependant ouvert au public mais avec quelques restrictions. Vous pouvez vous rendre au pied du glacier mais vous ne pourrez pas toucher la neige ! A savoir que l’accès est peu évident, il faudra prévoir une journée de route sur piste depuis les grandes villes pour rejoindre ce magnifique ensemble de paysages grandioses, de lacs glaciaires, de végétation diversifiée et de sommets enneigés.

Parc national naturel Cueva de los Guácharos

Le Parc National Naturel La Grotte des Guacharos, situé sur le territoire de la municipalité d’Acevedo, est l’une rares zones de jungle andine encore en bon état de conservation dans le sud du Huila, où sont protégées des espèces végétales en danger de disparition. C’est un endroit idéal pour faire des randonnées et pour explorer des cavernes et des cascades.

Parc national naturel de Puracé 

Situé à une demi-heure de route de la capitale de la région: Popayan, les canyons escarpés du Parc National Naturel Puracé, couverts d’une végétation dense, abritent une petite population de condors des Andes. Des paysages à couper le souffle ! Son climat est froid à cause de la haute altitude( pensez aux vêtements chauds), mais vous vous laisserez séduire par ses volcans, ses sources thermales, sa population indigène, sa flore et sa faune. Nous vous recommandons de vérifier l’ouverture du parc avant votre visite qui dépend des autorisations de la région.

Galeras –  Sud du pays

Le Galeras ou encore appelé volcan de pasto est l’un des volcans Colombiens toujours en activité. Pour plus de sécurité, vous pouvez le visiter accompagné d’un guide local en une journée. L’accès y est plutôt facile depuis la ville de Pasto. Si vous passez par la Galeras, nous vous recommandons de ne pas rater le volcan Azufral et son lac qui se teintent de vert émeraude grâce à la concentration en souffre. Un spectacle vraiment unique !

Parc national naturel de Los Nevados – 

Cet écosystème extraordinaire et unique au monde regorge d’eau : le Paramo, fait de ce parc un lieu essentiel à la préservation de la vie et d’espèces endémiques en Colombie. C’est un des parcs les mieux organisés du pays, mais aussi, un des plus visités. Il est d’ailleurs nécessaire d’organiser son trek avec un guide local certifié depuis Salento (Valle Cocora) ou de Manisales. Le parc dispose de trois sommets enneigés mais seulement deux sont accessibles au public (Santa Isabel et Tolima) depuis la fermeture, en 2012, du volcan du Nevado du Ruiz toujours en activité.

Sanctuaire de faune et de flore d’Iguaque   – Proche de Villa de Leyva

Situé à côté de Villa de Leyva, ce parc est l’occasion de connaitre un parc national de à côté de l’une des villes les plus visitées de Colombie. Un trek de 5 heures, vous fera découvrir la Lagune d’Iguaque et tous les rites et légendes de la culture Muiscas qui vivaient autrefois sur ces terres. En altitude, le trek s’adresse aux randonneurs aguerris.

Sanctuaire de faune et de flore d’Otún Quimbaya  – Région du café

Le sanctuaire de faune et de flore d’Otún Quimbaya est l’un des plus accessibles. Situé dans la région du café, il vous offrira un véritable défilé de faune et de flore. Un hôtel pourra vous y accueillir, si vous souhaitez prolonger l’expérience. Connu pour les oiseaux et les singes hurleurs, préparez vos appareils photos et armez-vous de patience. La visite se fait uniquement avec un guide local. Nous vous conseillons particulièrement de profiter des thermes de Santa Rosa de Cabal ou d’autres thermes plus intimes à San Vicente.

2) REGION AMAZONIE

Serranía de la Macarena

La Serranía de La Macarena est une chaîne de montagnes de Colombie située dans le département de Meta. Un paysage qui suscite l’admiration grâce à la beauté des eaux de Caño Cristales, où les couleurs de l’arc en ciel semblent être tombées du ciel. Cano Cristales est d’ailleurs le seul site à être ouvert au public. Il faut savoir que le parc est ouvert uniquement de juillet à novembre et vous devez être accompagné d’un guide local (à l’entrée du parc).

Parc national naturel d’Amacayacu – proche de Leticia

L’Amacayacu possède non seulement une faune et une flore luxuriantes mais son territoire est également habité par des communautés indigènes qui conservent leurs coutumes ancestrales. Le parc est accessible par bateau en quelques heures depuis Leticia. Contrairement à l’agitation de Leticia, vous trouverez en ces lieux, un véritable havre de paix et quelques éco-lodges pour profiter pleinement des charmes de l’Amazonie. Pensez à ramener votre carnet de vaccination, le vaccin contre la fièvre Jaune peut vous être demandé.

3) REGION CARAÏBES

Parc national de la Sierra Nevada de Santa Marta

Cette majestueuse chaîne de montagnes, avec ses pics enneigés, est la chaîne côtière la plus élevée du monde et elle possède les deux plus hautes montagnes de Colombie (non accessibles au public). Idéal pour la randonnée, le parc de la Sierra Nevada est l’un des parcs majeurs de la Colombie. Vous pouvez y accéder par différentes entrées notamment depuis Valledupar qui dispose d’un aéroport. Cet itinéraire sera moins touristique que les départs de Santa Marta. Profitez-en pour passer par les villages Arhuaco et rendre visite aux indiens issus de la culture Tayrona. Le parc abrite également la fameuse « Ciudad Perdida », il vous faudra 4 jours de trek au minimum pour la découvrir mais le jeu en vaut vraiment la chandelle !  La visite ne peut être faite uniquement accompagnée d’un guide touristique local d’une agence certifiée. Il faut cependant plutôt être en forme pour effectuer le trek, à savoir que le confort y est plutôt rustique.

Parc national naturel de Tayrona

Le parc Tayrona est l’un des plus visités en Colombie soit 30 000 personnes chaque mois. C’est un petit bijou niché sur la côte caraïbe de la Colombie. Un véritable coin de paradis avec quelques-unes des plus belles plages du pays et des chemins de randonnée des plus agréables. Chaque année le parc ferme ses portes en Février pour laisser se reposer la nature, et permettre aux communauté indigène de pratiquer leurs fêtes. Facilement accessible, vous pouvez dormir sur place à différents conforts (éco lodges, hamacs, camping). Pensez à ramener votre carnet de vaccination, le vaccin contre la fièvre Jaune peut vous y être demandé.

Parc national naturel des îles coralliennes du Rosaire et de San Bernardo – proche de Carthagène

Ce parc est la « carte postale » par excellence. Il se compose de petites îles situées au large de Carthagène. Si vous voulez en voir un maximum en un minimum de temps, les îles peuvent être visiter en une journée depuis Carthagène, pour profiter au mieux de ces petits paradis, vous trouverez de nombreux hôtels disponibles. Pour éviter les foules, nous vous conseillons de partir de San Bernardo. Lieu idéal pour les amateurs de Snorkling et de plongée sous-marine, il ravira tout autant les adeptes du farniente.

Parc national naturel de Macuira   – Département de la Guajila 

Le parc national naturel de Macuira est une oasis de verdure au milieu du désert de la Guajila. Le lieu est uniquement accessible en 4X4, et la visite doit être accompagnée de guides locaux qui font partie de la communauté des Wayuu. Maicura est l’endroit idéal pour se rapprocher de la nature et voir des paysages à couper le souffle. A proximité de Maicura se trouve Punta Gallinas et Cabo de la Vela, à ne surtout pas manquer si vous êtes dans le coin.

Sanctuaire de faune et de flore de Los Colorados  – proche de Carthagène

Accessible en moins de deux heures depuis Carthagène, ce sanctuaire est l’un des seuls espaces encore préservés de la déforestation. C’est un lieu idéal pour l’observation de la faune et de la flore. Le site offre une multitude d’opportunités à ceux qui osent s’y aventurer.

.

Sanctuaire de faune et de flore de Los Flamencos

Proche de Tayrona et facile d’accès, ce sanctuaire sera l’occasion de visiter un parc de la Guajira, pointe à l’extrême Nord de la Colombie. Vous pourrez y admirer, bien sûr, les flamants des Caraibes et autres expèces. A découvrir également la culture colorée de l’ethnie Wayúu. Ce peuple amérindien qui vivent à la frontière du Vénézuela et de la Colombie.

4) REGION ORENOQUIE

Parc national naturel El Tuparro  – Les Llanos  -Frontière Vénézuela

Le parc national naturel El Tuparro (Vichada) est un incontournable. Cette biosphère de plages de sable et de prairies verdoyantes abrite 320 espèces d’oiseaux, c’est un lieu privilégié pour l’observation de la faune et pour les amoureux de pêche en eau douce. D’autres activités comme le canoë sont proposées. L’accès y est uniquement possible par avion depuis Puerto Carreno. Nous vous recommandons de vous y prendre à l’avance, les vols sont peu fréquents et donc cher. Sachez qu’il faut une bourse bien remplie pour profitez d’El Tuparro.

5) REGION PACIFIQUE

Parc national naturel de l’Île Gorgona – Région Pacifique

Le parc national naturel de l’Ile Gorgona (Isla Gorgona) se situe sur la plus grande ile du pacifique Colombien. Véritable trésor de la faune tropicale et sous-marine, vous allez en prendre plein les yeux. Les afficionados de plongée se régaleront en explorant les fonds sous-marins uniques de cette partie de la Colombie. Néanmoins, un niveau de plongée est exigé (50 heures). Il faudra également prévoir un budget conséquent pour vous rendre sur ce petit coin de paradis.

Parc national naturel d’Utría – Région Pacifique

Si vous passez par le Choco, vous ne pouvez pas manquer le parc national d’Utria. Idéal pour des randonnées terrestres et aquatiques, l’accès se fait en bateau pour une excursion à la journée ou pour y passer la nuit.  Lieu idyllique entre plages de sable blanc et mangroves, vous vous laisserez séduire par le charme des lieux et pourrez peut-être apercevoir les fameuses baleines à bosse entre juillet et novembre.

Au-delà de ces parcs nationaux, d’autres initiatives émergent pour protéger la biodiversité Colombienne. Des initiatives régionales, locales et privées. Nous vous recommandons 4 sites naturelles à ne manquer sous aucun prétexte.

Suivez le lien de notre article suivant

ENVIE DE VOYAGER ?

Vous rêvez de découvrir la Colombie, son incroyable nature et sa richesse culturelle ? N’hésitez pas à nous contacter et nous reviendrons vers vous rapidement :

CONTACTEZ NOUS
DEVIS GRATUIT